4 idées reçues sur l'Hypnose

Souvent méconnue, elle attise la curiosité et peut susciter quelques inquiétudes.

Les réponses aux questions que vous vous posez sur l'hypnose, c'est ici !


1. En état d'hypnose, on dort ?

Non, au contraire ! L'état d'hypnose, aussi appelée transe hypnotique, est un état de veille et de concentration totalement naturel. Chacun d'entre nous l'expérimente plusieurs fois par jour. Dans le langage commun, on dit "être dans la lune" ou "perdu(e) dans ses pensées". Cet état d'hyper-focalisation permet au cerveau d'intégrer plus facilement les informations qu'il reçoit, et de faire le tri entre les informations qui seront gardées en conscience, et celles qui seront conservées inconsciemment.

Sous hypnose, vous avez l'impression d'être conscient(e), vous pensez, vous ressentez des choses, vous pouvez bouger, parler, écrire. Et pourtant votre esprit est ailleurs et "travaille" en s'affranchissant des blocages conscients.



2. Sous hypnose, on perd tout contrôle ?

Non, il s'agit d'un état de conscience modifiée, pour autant la nature est bien faite et nous possédons tous une sorte de fusible qui permet de revenir à la conscience à tout moment. On voit dans les spectacles d'hypnose des personnes qui, sous hypnose, font des choses farfelues, miment une grenouilles ou parlent à un objet : s'ils l'ont fait, c'est qu'ils s'y sont autorisés.

Dans le cadre de la thérapie, il n'est pas question de se donner en spectacle. Le praticien utilise des mots et un ton de voix propices au lâcher prise, et vous suggère des images et métaphores en lien avec votre objectif, dans l'unique but que vous alliez mieux.



3. L'hypnose fait-elle remonter des souvenirs douloureux ?

Pas forcément, mais cela peut arriver. L'hypnothérapie est surtout focalisée sur la solution au problème, donc il n'est pas question de fouiller dans un passé plus ou moins désagréable. Néanmoins l'hypnose engage un travail inconscient, aussi il est possible que certains souvenirs oubliés remontent à la conscience. Comme votre inconscient sait ce qui est bon pour vous, les souvenirs douloureux ne remontent que si vous êtes prêt à les gérer consciemment. Et bien sûr, ils ne vous reviennent que s'ils vous sont utiles dans votre travail sur vous-mêmes.



Le saviez vous ?

Parce que nous avons chacun notre propre perception de la réalité, en fonction de nos expériences, nos apprentissages et nos sensibilités, nos souvenirs sont très souvent "transformés", c'est pourquoi plusieurs personnes ayant vécu un même événement en ont pourtant un souvenir différent.


Aussi, un souvenir qui revient suite à une séance d'hypnose peut parfois être très éloigné de la réalité de l'événement, sous l'effet de ces transformations.




4. Tout le monde est-il réceptif à l'hypnose ?

Techniquement, oui. D'ailleurs, vous avez certainement déjà été "dans la lune" ou "perdu(e) dans vos pensées", vous avez donc déjà expérimenté l'hypnose, certainement sans le savoir. La propension à accueillir ou à résister à l'hypnose dépend plutôt de votre état d'esprit du moment. Si vous vous sentez en confiance avec le praticien, si vous vous autorisez à lâcher prise, vous rentrerez aisément en état d'hypnose. Pourtant, à d'autres moments, dans d'autres circonstances, avec d'autres personnes, vous pourrez tout aussi bien être résistant(e).



L'hypnose fait partie d'un ensemble d'outils efficaces pour travailler sur soi-même et opérer un changement par rapport à une problématique de vie.

> En savoir plus


Pour compléter ce tour d'horizon, voici un petit guide de l'hypnose.