Communiquer positivement

Le langage quotidien repose sur beaucoup de négations. "Pas de problème", "Ne t'en fais pas" sont autant d'expressions que l'on utilise fréquemment. Ce langage courant nous entraîne à penser par la négative. Pourtant, afin de se faire comprendre des autres et aussi pour aller soi-même de l'avant, il est utile de préférer à tout ce négatif des phrases positives. Quelques explications :


Le cerveau n'entend pas les négations

En tout cas, pas directement. Pour comprendre une phrase négative, le cerveau doit d'abord passer par l'affirmation.

Par exemple, quand on dit à un enfant "ne crie pas", son cerveau entend d'abord "crie" avant d'intégrer la négation. Dans ce cas il est beaucoup plus efficace de dire "parle doucement"



Quelques expressions à remplacer

La liste est non exhaustive, bien sûr :


"Ne fais pas cela"

à remplacer par "Fais plutôt ainsi"


"Ne t'approche pas"

à remplacer par "Eloigne-toi" ou "Recule"


"Ne t'inquiète pas"

à remplacer par "Rassure-toi"


"Pas de problème"

à remplacer par "Tout va bien"




Penser positif permet d'aller vers le positif

Si on rumine des pensées négatives, le risque est de rester dans une dynamique négative, et on peut facilement tomber dans le "rien ne va", "je suis nul(le)" et autres phrases définitives.

Pour renforcer sa motivation et sa confiance en soi, mieux faut remplacer ces pensées fatalistes par leur équivalent positif



Quelques exemples


"Je ne peux pas"

à remplacer par "Je fais en sorte de..."


"Je ne sais pas"

à remplacer par "Je me renseigne"


"Je ne veux pas"

à remplacer par "Je préfèrerais..."


"Je ne suis pas content(e)"

à remplacer par "Ce qui me satisferait, c'est..."


Et bien d'autres...




Pas si simple ?

(Votre cerveau a d'abord retenu "si simple" !)

En effet, les habitudes de langages sont parfois tenaces, et mettre en place une communication positive automatique demande un petit entraînement.

Faites l'expérience : à chaque fois que vous parlez en négatif, reprenez-vous et trouvez une expression positive correspondante.



Le lexique "aidant"

Certains mots ou expressions ont tendance à nous limiter dans notre motivation et notre confiance en nos capacités. Il est alors utile de prendre l'habitude de les remplacer par un vocabulaire qui nous aidera à aller de l'avant et à réussir ce que nous entreprenons :


"Essayer" : c'est se donner la possibilité de ne pas y arriver

à remplacer par "Faire" ou tout autre verbe d'action qui sous-entend un engagement à aller au bout de la démarche.


"Espérer" : suggère que l'on est passif face à la situation

à remplacer par "Faire en sorte" pour devenir acteur de son changement


"Problème" : est centré sur ce qui ne va pas

Préférer parler de "Solution" ou "Objectif" pour se tourner vers la sortie du problème


"Mais" : indique que ce que l'on s'apprête à dire va à l'encontre de ce que l'on vient de dire précédemment.

à remplacer par "Et" qui lie naturellement les deux parties de la phrase et donne ainsi plus de cohérence à la pensée dans son ensemble.



A vous de jouer !


Les thérapies brèves, et notamment la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) se basent, entre autre, sur ce type de communication, pour vous aider dans vos démarches de mieux-être.

> En savoir plus