Les axes d'amélioration

Pour aider nos proches, nos enfants, nos collaborateurs à progresser, nous sommes amenés à leur soumettre des pistes d'amélioration. Loin de tout reproche ou jugement de valeur, il s'agit d'énoncer factuellement ce qui est à améliorer, avec bienveillance.


Dans un cadre professionnel comme dans la vie privée, nous sommes amenés à énoncer des critiques "pour le bien" de la personne, pour la faire progresser, pour lui éviter de reproduire une même erreur.


Emettre une critique avec bienveillance, sans jugement, et en mettant toutes les chances de notre côté pour qu'elle soit accueillie et devienne utile à l'autre, c'est tout un art.


Il suffit de suivre une règle simple :

Entourer une critique constructive de remarques positives.


1. Commencer par un point positif précis

Exemple : "Ton document est très bien rédigé"


2. Annoncer la piste d'amélioration

Exemple : "Tu aurais pu structurer davantage tes idées"


3. Terminer par une remarque positive générale

Exemple : "Le contenu de ton discours est très clair"



Attention : La piste d'amélioration doit toujours être factuelle

Plus on enrobe la critique, plus la pilule passera facilement.




A savoir :

La personne à laquelle vous faites ce retour acceptera plus ou moins bien la remarque en fonction de son besoin d'apprendre par rapport à son besoin d'avoir raison.


Vous n'êtes pas responsable de la réaction de la personne.

En revanche vous êtes responsable de la façon dont vous lui parlez.


Le tout est d'agir avec bienveillance lorsque l'on formule ce genre de remarque.



Cette façon d'amener une critique constructive s'inscrit dans une démarche générale de communication bienveillante.

En cas de problème récurrent de communication en général ou avec une personne en particulier, il existe des exercices simples pour modifier sa façon de communiquer.

> En savoir plus