Porter la vie

Je n'ai pas l'habitude de parler beaucoup de moi, mais comme j'accompagne les futures et jeunes mamans en cabinet et en atelier, j'ai décidé d'évoquer ces quelques mois à partager mon corps avec une petite vie autre que la mienne.


J'ai l'immense chance d'avoir une grossesse "instagrammable" : épanouie, sans symptôme gênant. Je chéris les insomnies qui me permettent de passer des heures à communiquer par le toucher avec le bébé. J'ai conscience d'être une privilégiée.


Je m'attends à ce que ça ne dure pas éternellement. Je redoute le dernier mois épuisant, la dureté de l'accouchement, le tsunami du post partum, mon incompétence de nouvelle maman, ma réaction face à ce petit être quand il/elle ne sera plus dans mon ventre... Je me prépare tout en sachant que je ne serai jamais tout à fait prête.


Ma façon d'aborder tout cela avec sérénité est de me répéter comme un mantra "Tu fais comme tu peux et c'est très bien comme ça." Et de profiter pleinement du présent, de cette relation fusionnelle et intime avec mon enfant, de ce corps que je n'ai jamais autant aimé, mon ami, mon allié.


Chaque personne a son vécu de la parentalité (y compris les personnes qui ne sont pas parents), et je suis convaincue que si l'on reste aligné.e avec ses choix, peu importent les injonctions ou les craintes de l'entourage et de la société, les bons moments sont magiques et les mauvais moments sont plus faciles à traverser


Et vous, comment abordez-vous la parentalité ?



Toutes les informations concernant mon accompagnement des futures et jeunes parents : Périnatalité


Et pour tout savoir sur l'accompagnement que je propose :

> En savoir plus