Se libérer de la cigarette

En cette période d'épidémie de Coronavirus, on nous répète que la consommation de tabac aggrave dangereusement les symptômes. Et si on profitait de ce confinement pour arrêter de fumer ?


Le mois sans tabac* était en novembre, à nous de faire du mois de mars le nouveau mois sans tabac !


Devenir non-fumeur peut être facile. Quand la seule volonté ne suffit pas, on a besoin d'un petit coup de pouce. Les thérapies brèves offrent des outils qui vous aident à vous libérer de la cigarette.



Déculpabiliser

C'est certainement la première chose à faire. Aujourd'hui nous le savons tous : la cigarette, c'est mauvais pour la santé, et c'est un facteur aggravant du Covid-19. Une fois acceptée l'idée que malgré tout, on fume, pour des raisons propres à chacun, le choix d'arrêter la cigarette sera d'autant plus conscient et assumé.



Se tourner vers son objectif

Pour que la motivation soit optimale, rien de mieux que de se focaliser sur la finalité de la démarché : devenir non-fumeur, avec tous les avantages que cela comporte.

Les thérapies brèves ont la particularité de se tourner vers l'objectif que l'on souhaite atteindre : respirer mieux, se sentir libre, retrouver l'indépendance vis-à-vis du tabac...



Défaire le lien avec la cigarette

Mettre fin à la dépendance revient à rompre le lien. Un travail sur ce lien à la cigarette, et tout ce qu'il comporte et symbolise, permet finalement de le dénouer progressivement.

Ainsi il est plus facile de se libérer de l'addiction en douceur et durablement.





Se réjouir des petites victoires

Il est primordial, pour se donner confiance, de se féliciter pour chaque progrès, le plus infime soit-il.

D'où l'importance de se fixer des objectifs réalisables : fumer une cigarette de moins chaque jour, par exemple.


Il est aussi important d'avancer à son rythme. Certains auront besoin d'arrêter la cigarette du jour au lendemain, d'autres préféreront quelque chose de plus progressif. Le tout est de faire ce qui fonctionne.





Dépasser les blocages conscients

Être accompagné pour arrêter de fumer permet, entre autres, de dépasser les blocages que l'on pourrait avoir, de considérer les choses sous un autre angle, de trouver des solutions adaptées et efficaces selon notre situation.



L'arrêt du tabac est un choix personnel. Si vous avez besoin d'aide dans cette démarche, des techniques d'accompagnement sont possibles en 1 à 5 séances en moyenne.

> En savoir plus


*En savoir plus sur le mois sans tabac : https://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr/