Samantha Broggini, Hypnothérapeute & Sophrologue au Plessis-Robinson et Paris 15

La Communication Non-Violente : dire les choses en douceur


Quand on a un désaccord ou un mécontentement avec quelqu'un, on se trouve souvent tiraillée entre la politesse respectueuse qui nous incite à nous taire et prendre sur nous, et le besoin de déverser reproches et rancunes face à la personne. La solution la plus productive, à mi-chemin entre ces extrêmes, serait la Communication Non-Violente (CNV). C'est une méthode de communication très simple, qui avec un peu d'entraînement, peut même devenir spontanée, et qui permet d'exprimer ce qui ne va pas, sans agressivité, et dans la courtoisie.

communication non-violente

Les enjeux de la CNV

S'exprimer sans reprocher

Le gros intérêt de la CNV, c'est de pouvoir faire savoir à l'autre ce qui nous embête dans la situation, la relation etc. avec douceur, dans le but de trouver une solution, et sans donner l'impression à la personne que l'on lui fait des reproches ou qu'on l'agresse.

Cela permet de préserver la relation, et de se concentrer sur la fin de la situation qui nous gêne, et la solution à ce qui pose problème.

Cela permet aussi de passer au-dessus de la colère ou la rancœur que l'on pourrait ressentir envers la personne à l'origine de la situation qui nous blesse, pour revenir à un état émotionnel plus positif, prêt à accueillir une solution.

Faire de l'autre son allié.e

La CNV n'a pas spécialement pour but de faire savoir à l'autre qu'il ou elle a fait quelque chose qui nous déplaît. Le vrai objectif de la CNV, c'est d'arriver à une solution, conjointement avec la personne.

En exprimant les choses de manière non-violente, donc sans reproche, et sans "attaquer" l'autre, cela permet de faire équipe avec la personne pour aboutir à une solution qui nous conviendra mieux, et qui sera faisable pour la personne.

Cette coopération permet aussi de faire grandir la relation, là où des reproches viendraient la dégrader.

Les 4 étapes de la CNV

Pour s'exprimer en mode CNV, il s'agit de suivre 4 étapes :

1. Observation / Perception

Exprimer les faits que l'on a perçus, factuellement, de façon neutre et sans jugement.

Exemple :

Quand tu me donnes des conseils dans des moments où je ne demande rien...

2. Émotions / Sentiments

Nommer les ressentis (désagréables) provoqués par ces faits. Prendre soin de parler à la première personne : "je ressens", "je pense" etc. et pas "tu m'as énervé" ou "tu m'as humiliée" etc.

Exemple :

... je me sens infantilisée, j'ai l'impression d'être incompétente, je doute de moi et je perds confiance en moi.

3. Besoins

Exprimer ce qui manque pour qu'on se sente bien. Les besoins en question doivent être des ressources émotionnelles, des pensées aidantes etc. A cette étape on ne demande rien à la personne.

Exemple :

J'ai besoin de confiance pour me sentir capable de gérer la situation et d'en prendre pleinement la responsabilité.

4. Demande

Demander à la personne, respectueusement et sous la forme d'une question, de changer son comportement vis-à-vis de nous, en lui suggérant ce changement.

Exemple :

Pourrais-tu simplement me poser des questions si tu t'intéresse à ma situation, et attendre que je te demande d'éventuels conseils ?

La phrase-type en CNV

Exemple n°1

Quand tu me donnes des conseils dans des moments où je ne demande rien, je me sens infantilisée, j'ai l'impression d'être incompétente, je doute de moi et je perds confiance en moi.

J'ai besoin de confiance pour me sentir capable de gérer la situation et d'en prendre pleinement la responsabilité.

Pourrais-tu simplement me poser des questions si tu t'intéresse à ma situation, et attendre que je te demande d'éventuels conseils ?

Exemple n°2

Quand tu m'envoies un mail sans commencer par "Bonjour", j'ai l'impression de rentrer trop vite dans le vif du sujet, cela me met mal à l'aise et je me sens déshumanisée.

J'ai besoin d'un début à la conversation pour me sentir en confiance et respectée.

Es-tu d'accord pour que nous commencions nos échanges de mail par un petit "Bonjour" ?

Exemple n°3

Quand je te fais une confidence intime et que tu me réponds par un autre sujet qui concerne quelqu'un d'autre, je ne me sens pas écoutée.

J'ai besoin de parler en confiance de mon problème, et de ressentir du soutien et de l'intérêt pour traverser ma situation le mieux possible.

La prochaine fois que je me confierai à toi, pourrais-tu rebondir avec moi sur le sujet que j'aborde?

Une habitude à prendre

La CNV, au début, semble être une "recette de cuisine" qui mène à un discours qui est tout sauf spontané. L'avantage de s'éloigner de la spontanéité et de réfléchir à ses paroles, c'est justement d'éviter d'être emportée par l'émotion et de tomber dans des critiques non constructives.

Avec l'habitude, on peut s'affranchir de la trame de discours, qui paraît peu naturelle, pour trouver nos propres formulations. Le tout est de bien comprendre les axes principaux de la CNV :

  • J'ai identifié ce qui a déclenché chez moi des ressentis désagréables
  • Je suis responsable de mes émotions
  • J'ai identifié mes besoins qui ne sont pas comblés
  • Je propose à l'autre la solution que nous mettrons conjointement en place

Le fait de l'exprimer dans cet ordre permettra à la personne d'avoir toutes les chances de bien comprendre ce qui nous gêne, et l'incitera à nous suivre dans la solution proposée.

A vous de jouer !

Entraînez-vous, testez la CNV dans vos interactions professionnelles et personnelles. Et bien sûr, il est possible de travailler tout cela en séance !


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Accompagner la PMA

11 Jan 2024

Quelles que soient les techniques d'assistance médicale à la procréation et les raisons d'y avoir recours, une telle démarche est le projet d'une vie. Longue...

Vous êtes une aventurière, le saviez-vous ?

01 Juin 2024

Vous êtes maman, enceinte, ou en projet d'enfant plus ou moins médicalisé, ou encore vous menez projet de vie, dans lequel vous jetez toute votre énergie et ...

La Communication Non-Violente : dire les choses en douceur

24 Mai 2024

Quand on a un désaccord ou un mécontentement avec quelqu'un, on se trouve souvent tiraillée entre la politesse respectueuse qui nous incite à nous taire et p...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.