Samantha Broggini, Hypnothérapeute & Sophrologue au Plessis-Robinson et Paris 15

Peur de l'inconnu : comment la gérer ?


Dans la vie, difficile de savoir exactement à quelle sauce on sera mangée demain. En parcours PMA, l'avenir est d'autant plus incertain. On est à la merci de résultats médicaux, de mauvaises nouvelles ou d'espoirs auxquels on n'ose pas croire. Plus que jamais, on ne sait pas de quoi demain est fait. Et la peur de l'inconnu revient souvent lors des séances. Voici quelques astuces pour s'en libérer.

Se concentrer sur le moment présent

Par définition, la peur de l'inconnu porte sur un avenir plus ou moins proche. Pour minimiser cette peur, le plus simple est de se concentrer sur l'instant présent, ici et maintenant.

Méditation de pleine conscience

La pleine conscience consiste justement à se concentrer sur ce qui est, dans le moment présent. Sans juger ce que l'on ressent, rester dans l'acceptation de ce que l'on éprouve et ce que l'on pense à l'instant T.

En général, on commence par observer sa respiration, et puis on se concentre sur ses ressentis : j'ai froid / chaud, je suis bien installée etc. Des méditations de pleine conscience guidées existent sur YouTube, vous en trouverez facilement.

Se concentrer sur ses 5 sens

Une autre façon de revenir au moment présent est de trouver au moins 5 ressentis agréables avec nos 5 sens :

  • Ce que l'on voit et qui nous plaît
  • Ce que l'on entend et qui nous plaît
  • Ce que l'on touche ou ressent avec notre corps et qui nous plaît
  • Ce que l'on sent avec notre nez et qui nous plaît
  • Éventuellement, ce que l'on goûte et qui nous plaît

Ainsi on se concentre sur ce qui est agréable dans le moment présent.

Lâcher prise

J'en parle souvent dans mes articles : lorsque l'on n'a pas le contrôle sur une situation, le meilleur moyen de ne pas en souffrir est de lâcher prise, c'est-à-dire accepter de ne pas contrôler.

Prendre conscience que l'on ne contrôle pas

La première chose à faire est de conscientiser l'impossibilité de contrôler les évènements. Dans le cas de la PMA, c'est d'autant plus flagrant que l'on ne contrôle quasiment rien. Pas si simple de se laisser faire et de "subir".

On peut donc faire une phrase dans sa tête, et même l'écrire, pour ancrer en nous l'idée que l'on n'a aucune possibilité de contrôler la situation, elle ne relève ni de notre responsabilité, ni de notre volonté.

Dans ce cas, que l'on s'inquiète ou non, cela n'aura aucune influence sur la survenue des événements. Donc autant rester zen. Plus facile à dire qu'à faire, mais ça va mieux en le disant.

Symboliser le lâcher-prise

Rien de mieux qu'un rituel ou qu'un symbole fort pour matérialiser le lâcher-prise.

On peut tout imaginer :

  • Lâcher de ballon (imaginaire ou dans la réalité)
  • Imaginer ouvrir la cage d'un oiseau qui s'envole
  • Exercices de relâchement des mains : serrer les poings puis les ouvrir en relâchant
  • Écrire tout ce qu'on ne peut pas contrôler et mettre la feuille à distance : dans une boîte, dans un coin de placard inaccessible, voire même se débarrasser de la feuille en la jetant, déchirant ou brûlant.

Tout symbole qui vous fera du bien est bon à prendre.

Renforcer la confiance en soi

Bien souvent, la peur de l'inconnu est amplifiée par un doute sur notre capacité à gérer les déconvenues.

En séance, on travaille beaucoup sur la confiance en soi : car quand on se sent de taille à braver les épreuves, à encaisser les déceptions et à rebondir, l'avenir incertain nous paraît tout de suite moins hostile. Parce que quoi qu'il se passe, on saura faire avec.

Si la peur de l'inconnu est particulièrement difficile à vivre ou vous entrave dans vos prises de décision, c'est sûrement le moment de débuter un accompagnement.

Car parfois, une aide extérieure permet de débloquer rapidement une situation qui semble inextricable.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Accompagner la PMA

11 Jan 2024

Quelles que soient les techniques d'assistance médicale à la procréation et les raisons d'y avoir recours, une telle démarche est le projet d'une vie. Longue...

"Pleurer ça ne résout rien"... vraiment ?

07 Avr 2024

Une personne que j'accompagne m'a dit cette phrase un peu choc : "Pleurer, ça ne résout rien". Elle s'en voulait quand les larmes montaient, car ce n'est pas...

Crises d'angoisse / spasmophilie : comment s'en libérer ?

18 Mar 2024

Vous connaissez, la panique qui arrive, qui monte en puissance, qui nous saisit, et avec elle les crises de larmes, le souffle court, voire même les muscles ...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.