Samantha Broggini, Hypnothérapeute & Sophrologue au Plessis-Robinson et Paris 15

Comment vivez-vous votre féminité ?


Dans le cadre de la périnatalité, notre corps peut être malmené, soit par une stimulation hormonale lors d'une PMA, soit par une grossesse qui nous déforme, soit par un post-partum plus ou moins évident... Et puis on s'oublie parfois, en tant que femme, en tant qu'être humain, au profit de notre rôle de (future) maman. Je vous décris ici comment le sujet de la féminité est souvent abordé en séance.

Pourquoi la féminité est un sujet ?

Personnellement, je me suis vraiment posé cette question lors d'un cours de préparation à l'accouchement : la sage-femme préconisait, pour les suites de couches (donc juste après l'accouchement) d'apporter de la lingerie suffisamment sexy pour se sentir féminine. Cela partait d'un bon sentiment : ne pas s'oublier en tant que femme dans ce moment où notre corps a été mis à rude épreuve. Ce qui m'a dérangé, et qui n'engage que moi, c'est ce préjugé : pourquoi aurait-on besoin de lingerie sexy pour se sentir féminine ? D'autant qu'à ce moment, pendant ma grossesse, je me sentais tellement épanouie que je me serais sentie pleinement féminine en claquettes-chaussettes !!

Au-delà de l'anecdote, lorsque notre corps et notre mental sont mis à rude épreuve dans notre désir d'enfant et dans la concrétisation de la maternité, il est intéressant de se poser la question de son propre rapport à la féminité, afin de dessiner les contours de ce qui nous convient, en tant que femme et être humain.
 

La féminité selon vos critères

Qu'est-ce qui vous fait vous sentir féminine ?

La société nous donne un modèle très stéréotypé de ce que devrait être la féminité ; on peut y adhérer, ou pas. Plus généralement, vous pouvez vous sentir féminine en vous basant sur divers critères :

  • Le look / le maquillage / la coiffure
  • La posture
  • La façon de se comporter
  • Le rapport à la nourriture
  • La façon de se sentir dans son corps
  • La façon de penser
  • La façon d'aimer ou de désirer
  • Et plein d'autres encore.

Parfois, vous ne vous sentez pas féminine, même en remplissant des critères qui vous paraissent refléter le féminin, et parfois vous vous sentez féminine en toute circonstance.

Avez-vous besoin de vous sentir féminine ?

Après tout, ce n'est pas une obligation. Vous pouvez vous sentir bien dans vos baskets sans nécessairement répondre à des critères de féminité, et c'est OK ! Le principal est de se sentir bien.

Et aussi d'assumer, face au regard des autres pas toujours bienveillant, de ne pas avoir besoin de vous sentir féminine pour être bien.

 

Pourquoi aborder la féminité en séance ?

En général, ce n'est pas moi qui aborde le sujet, mais les personnes que j'accompagne !

Lorsque vous me parlez de vos difficultés, en PMA ou pendant/après la grossesse, je vous pose souvent la question du reste de votre existence, en dehors de la maternité ou du désir de maternité. Comment vous vous sentez et comment vous vous écoutez en tant qu'être humain. Et là, très souvent, la question de la féminité ressort.

Quand le sujet est important

Si vous avez besoin de ressentir votre féminité plus fortement ou différemment pour vous sentir mieux, ou si vous avez l'impression de perdre votre féminité en menant votre cheminement pour avoir un enfant, nous travaillons sur la question pour que vous retrouviez du sens dans votre féminité.

Renouer avec la femme que vous êtes

On va questionner vos critères de féminité, comment vous voudriez vous sentir en tant que femme, et tendre dans la mesure du possible vers cet idéal.

Et puis on va aussi trouver des moyens d'inclure votre vécu dans une nouvelle conception de la féminité, de trouver le beau dans votre corps, même malmené. Faire la paix avec la femme que vous êtes à l'instant T.

 

Pourquoi se sentir bien en tant que femme ?

En réalité, la question est de se sentir bien en tant que personne. Aussi, il est possible que la question de la féminité ne soit pas un sujet pour vous, mais si ça l'est, il est possible de travailler dessus.

Le principal à retenir est que, lorsque l'on se lance dans un projet d'enfant, quel que soit son stade, on peut se jeter pleinement dans sa fonction de (future) maman, ce qui est une bonne chose, mais qui ne représente qu'une partie de vous. Tout comme votre profession par exemple ne représente qu'une partie de vous.

Donc revenir à comment vous vous sentez en tant que personne est fondamental pour conserver un équilibre mental et émotionnel, et surtout enlever pendant quelques instants votre casquette de (future) maman. Cela permet aussi de prendre l'air par rapport à cette fonction qui vous accapare.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Accompagner la PMA

11 Jan 2024

Quelles que soient les techniques d'assistance médicale à la procréation et les raisons d'y avoir recours, une telle démarche est le projet d'une vie. Longue...

La Communication Non-Violente : dire les choses en douceur

24 Mai 2024

Quand on a un désaccord ou un mécontentement avec quelqu'un, on se trouve souvent tiraillée entre la politesse respectueuse qui nous incite à nous taire et p...

La gentillesse, ça paie

16 Mai 2024

Il était une fois, une thérapeute (moi), qui apprend, deux jours avant la fermeture des inscriptions, qu'elle peut postuler pour participer au Salon du Bien-...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.