Samantha Broggini, Hypnothérapeute & Sophrologue au Plessis-Robinson et Paris 15

La dysmorphophobie, comment s'en défaire ?


Vous vous sentez complexée par une partie de votre corps, votre silhouette, votre allure générale ? Vous portez une attention de tous les instants à ce que vous n'aimez pas dans votre corps, et cela vous gâche la vie ? Vous avez l'impression que ce que vous n'aimez pas dans votre corps prend toute la place ? Vous souffrez sûrement de dysmorphophobie. Voici comment je vous aide à vous en libérer.

Souffrez-vous de dysmorphophobie ?

Entrez votre texte ici Selon le Larousse, la dysmorphophobie est la "préoccupation exagérée manifestée par quelqu'un au sujet de l'aspect disgracieux de tout ou partie de son corps, que cette crainte ait un fondement objectif ou non."

Autrement dit, vous en souffrez si :

  • Vous vous sentez mal à l'aise avec tout ou partie de votre corps
  • Cela prend toute la place dans votre perception de vous-même
  • Cela porte atteinte votre confiance en vous et votre estime de vous
  • Cela nuit à vos relations sociales ou vous empêche de réaliser certaines actions

Que le "défaut" sur lequel vous êtes focalisée soit objectivement réel ou non, le problème est le même : la dysmorphophobie affecte votre qualité de vie.

Dans le cadre de la périnatalité, les conséquences peuvent être nombreuses :

  • Peur de la grossesse et du corps qui change
  • Rapport compliqué au corps et/ou à la sexualité
  • Complication du vécu du post-partum

Entre autres

Dépasser les blocages et traumatismes

Peut-être avez-vous ciblé un événement à l'origine de votre préoccupation vis-à-vis de votre corps. Ou bien vous n'avez pas déterminé de déclencheur.

Dans tous les cas, il est important de travailler sur ce qui vous a marqué consciemment et inconsciemment :

Les traumatismes

La complexité du rapport au corps est souvent une réponse à quelque chose que vous avez vécu et qui vous a choquée ou bouleversée. Un traumatisme peut aussi aggraver une dysmorphophobie déjà présente.

Les blocages

Souvent inconscients, ils nous empêchent de nous sentir mieux dans notre corps et dans notre tête. Ce sont souvent des blocages qui vous maintiennent dans un rapport au corps désagréable.

Apaiser le mental et faire le tri dans sa tête permet de se sentir mieux, et prête à aborder son corps autrement.

Prendre conscience de son corps

Il y a un grand chemin à faire pour changer son regard sur soi, et il commence par accueillir son corps tel qu'il est. De nombreuses techniques aident à conscientiser notre corps avec bienveillance et sans le juger.

  • Se concentrer sur les ressentis corporels : respiration, mouvements, toucher etc.
  • Observer : dans un miroir, sur des photos... Le but est de regarder son corps factuellement.
  • La forme de son corps : à l'aide de dessins, de pâte à modeler ou autres moyens, on représente son corps tel qu'on le perçoit, tel qu'on aimerait le percevoir, et tel qu'il est objectivement.

Devenir sa meilleure amie

Avez-vous remarqué que vous êtes beaucoup plus sévère et intransigeante avec vous qu'avec vos proches ? Et inversement, vos amie sont sûrement beaucoup plus douces avec vous que vous ne l'êtes vous-même.

Devenez votre meilleure amie pour vous voir comme une personne aimée.

  1. Comportez-vous avec vous-même comme vous vous comportez avec vos amies
  2. Voyez-vous à travers les yeux des personnes qui vous aiment

 

Cela vous permettra de changer de regard sur vous-même et vous aimer telle que vous êtes.

Célébrer chaque petite victoire

Votre rapport au corps a davantage de chances de changer progressivement et durablement, plutôt que du tout au tout du jour au lendemain.

Il est donc fondamental de se réjouir de chaque avancée, si minime soit-elle. Réaliser que vous êtes sur le bon chemin, que les choses changent petit à petit, vous permet de maximiser votre motivation à changer davantage votre perception de vous-même.

Faites-vous aider

Ne restez pas seule avec votre dysmorphophobie, votre thérapeute est votre alliée dans votre cheminement vers un état d'apaisement vis-à-vis de vous-même.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Accompagner la PMA

11 Jan 2024

Quelles que soient les techniques d'assistance médicale à la procréation et les raisons d'y avoir recours, une telle démarche est le projet d'une vie. Longue...

Vous êtes la DRH de vos émotions

20 Juil 2024

Et si on gérait nos émotions comme des personnages ? Vous me voyez venir, après la sortie de "Vice Versa 2" (que je n'ai pas encore vu, dites-moi en commenta...

Ça sert à quoi une thérapeute ?

01 Juil 2024

"C'est différent de mes discussions avec mes copines !" me confiait il y a peu une personne que j'accompagne. C'est vrai : même si les séances ont l'air d'êt...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.